24 Août 2000... 15 ans sans toi Papa



"Y'aura toujours des questions sans réponses
C'est soit je me bats soit je renonce
Le cœur lacéré par la perte d'un être cher
Je suis plongé entre l'ombre et la lumière
L'amour est bien plus fort que la mort
Là-haut on se retrouvera
Dans mon coeur tu vivras encore
Non, je ne t'oublie pas"





15 ans... 15 ans sans papa.
Vous imaginez ?

Je ne sais même pas comment j'y arrive sans toi papa.
Je ne sais même pas comment maman fait sans toi.




En 2000, alors que je n'avais que 9 ans, ma maman m'annonce que mon papa est malade.

Malade ? Il a pris froid et va se soigner ?

J'entends des mots et des phrases que je ne connais pas.

Dans la tête d'une petite fille de 9 ans c'est quoi "être malade", "avoir une tumeur au cerveau" ?

Le 24 août 2000, on vient me chercher au centre aéré. Ce n'est pas ma maman, ce n'est pas normal... Je revois encore cette image. Celle de ma maman sur la terrasse devant la maison. Je cours dans ses bras et me mets à pleurer.

Ma maman me dit "papa a rejoint le ciel" et là c'est l'incompréhension... Je demande pourquoi lui alors que ce n'est pas un méchant papa. Je lui dis qu'il y a plein de méchant tueur et cambrioleur et qu'eux ne meurent pas.

Je revois cette scène qui me hantera à vie. Je pense au courage d'une maman, ma maman qui a dû annoncer à chacun de ses enfants, le décès de leur père, de son mari. Je pense à sa douleur et je l'admire pour le courage dont elle a fait preuve... pour nous.

Et puis après quand on est enfant on ne réalise pas vraiment ce qu'est la mort. On se dit "il va revenir de son voyage..." alors on continue de jouer naturellement dans sa chambre...

Arrive le jour de l'enterrement, ma maman m'a laissé le choix de venir ou non. Elle m'a bien expliqué que c'était mieux si je gardais une image positive de lui et non celle dans un cercueil. Je n'ai pas eu envie d'y assister. Je n'y suis donc pas allé (je ne le regrette pas aujourd'hui).

C'est en grandissant que ma peine et ma douleur ont grandi. Je me suis rendu compte que je n'avais plus mon papa et que je l'avais perdu à tout jamais. Que ce n'était pas un simple voyage....

Maintenant l'absence de mon papa se fait ressentir. Je redoute les moments de la vie comme la naissance de mes enfants, mon mariage. Je me dis qu'il ne sera pas là pour m'accompagner dans ces moments de la vie.

On se sent impuissant face à des situations pareilles. Je le fais "vivre" à travers les souvenirs, les photos.

Et puis, je regarde les vieilles VHS. À cet instant, ce qui peut sembler anodin à tout le monde, se transforme en horreur pour moi... Je l'ai entendu parler en vidéo.
Le choc ! J'avais oublié le son de sa voix.

Je vois ses photos tous les jours, je ne l'oublie pas mais, sa voix si. Cela me fait peur ! Je ne veux pas que les gens l'oubli, et encore moins que JE l'oublie.



Mon père, mon héros, mon modèle a disparu. C'est dans des moments comme cela que l'on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil et que l'on doit profiter chaque jour.



" Oh papa ,si j’avais pu jt’aurais dit non ne part pas
J’étais trop petit pour comprendre ,j’ai dû grandir sans toi
Même si mama s’est bien occupée de moi
Il me manquait un repère, un père derrière moi "
















Quoi que je fasse
Où que je sois
Rien ne t'efface
Je pense à toi...




13 commentaires

JeSsOu a dit…

Ton article est tellement touchant! j'en ai la larme a l'oeil! Je ne connais pas cette perte et je pense bien que c'est archi dur a vivre. Je t'envoie un million de bisous!

Vida Moca a dit…

Merci c'est gentil <3

La P'tite Brune a dit…

Ton article est très touchant, j'ai une amie qui a elle aussi perdu son papa quand elle avait 6 ans et la pauvre a eu par la suite un beau père violent... Je suis sûre que ton papa est très fière de toi, des bisous ma belle ♥

AudreyN a dit…

Ton article est merveilleux, j'ai les larmes au yeux, tellement dur , je ne connais pas cela mais j'imagine comme c’est dur de vivre sans cette amour paternel, il sera toujours dans ton coeur

Vida Moca a dit…

Merci ma belle :)
Oh la pauvre :/ moi ma maman ne s'est pas remis avec quelqu'un. Gros bisous

Vida Moca a dit…

Je l'ai écrit simplement avec sincérité. Comme un journal intime je me suis confiée et Ca m'a fait du bien. Merci en tout cas pr ton commentaire

Julie Charlotte a dit…

:(

Maman Paresseuse a dit…

Je sais trop bien ce que tu ressens sauf que je n'avais pas 9 ans mais 16 ans. Je n'ai toujours pas encaissé, toujours pardonné, toujours pas accepté son départ et ton texte ainsi que tes photos m'ont je l'avoue serrer le coeur car comme toi il n'a pas été là pour les naissances de mes enfants, il ne sera pas là à mon mariage. :'(
Je pense que j'arriverais jamais à m'en remettre réellement et je veux garder que les meilleurs moments avec lui dans le coin de ma tête et mon coeur…
Courage ma Chérie et il veille sur toi de là-haut… <3

mindolly dolly a dit…

J'ai aussi perdu mon père à 9 ans mais d'un accident de moto en 1999, je comprend totalement ce que tu ressens :/

mindolly dolly a dit…

J'ai aussi perdu mon père à 9 ans mais d'un accident de moto en 1999, je comprend totalement ce que tu ressens :/

Vida Moca a dit…

<3

Vida Moca a dit…

Ton commentaire m'a touché :(
<3

Vida Moca a dit…

:( la vie est tellement inexplicable et injuste. On devrait pas connaître cette tristesse. Courage a ta famille et toi